Vous envisagez de vendre vos produits ou vos services à l’international et vous avez opté pour un site multilingue ?

Effectivement, la traduction de votre site web sera un véritable atout pour attirer des clients étrangers.

Mais prenez garde à certaines pratiques qui pourraient nuire à votre image de marque et à votre capacité d’attirer du trafic à l’échelle mondiale.

Chaque pays possède sa propre culture et ses propres codes de consommation.

Nous avons donc recensé les 4 erreurs les plus courantes dans la traduction de sites web.

Négliger le référencement naturel

Pour mémo, la localisation d’un site est un processus qui permet de traduire votre contenu selon la cible : culture, flux et bien évidemment, la langue. L’objectif étant d’offrir l’expérience la plus qualitative possible.

En matière de localisation, le référencement naturel (SEO) est un outil puissant, et, à ce jour, incontournable.

Et si le référencement de votre site est aujourd’hui, excellent, gardez à l’esprit qu’un site web multilingue doit adapter son SEO au public visé.

Pour que vos mots-clés aient le même impact sur vos prospects étrangers, vous ne pourrez pas vous contenter d’une traduction littérale.

Le contexte culturel et le vocabulaire de votre cible changent selon que celui-ci soit à Paris ou à Berlin.

Vos mots-clés doivent rester pertinents dans la langue locale et avoir la même puissance pour les moteurs de recherche. Des mots clés mal traduits seraient inefficaces, et pourraient faire chuter votre trafic.

Soigner la traduction du SEO de votre site multilingue, il vous le rendra au centuple !

Traduire partiellement votre site multilingue

Votre image de marque pourrait souffrir d’un manquement dans la traduction de votre site web. C’est pourquoi il est important de revoir l’intégralité des contenus de votre site.

Les contenus visibles, d’abord, tels que les Appels à l’action, la Foire Aux Questions, les Conditions Générales de Vente et d’Utilisation, les menus déroulants, les avis clients, les formulaires de contact ainsi que les réponses automatiques, mais aussi les unités de mesure et les devises.

Et les contenus invisibles : balises html, url, balises Alt, nom des images, titres des pages, descriptions, métadonnées d’optimisation…

Vous offrirez ainsi, à votre clientèle étrangère, une expérience utilisateur unique permettant de les convaincre et de les fidéliser.

N’hésitez pas à confier votre site multilingue à une agence de traduction. Elle maîtrisera la gestion de votre projet dans son intégralité et vous garantira un résultat optimum.

Miser sur un traducteur automatique

Bien que les capacités des traducteurs automatiques aient pris beaucoup d’ampleur ces dernières années, grâce, notamment à l’IA (Intelligence Artificielle), ils ne remplaceront jamais un traducteur professionnel.

Les risques que comporte l’utilisation de tels traducteurs sont nombreux : erreurs grammaticales et syntaxiques, contresens parfois préjudiciables, malentendus culturels…

Ces maladresses pourraient avoir de graves conséquences sur votre image de marque et sur vos ventes.

En 2013, de nombreuses Françaises ont boycotté la marque Mango. La raison ? Une simple erreur de traduction de l’espagnol vers le français. Sa gamme de bijoux baptisée « Esclava » a attiré les foudres de ses clientes françaises.

En espagnol, Esclava a un double sens. Ce mot signifie « gourmette », mais aussi « esclave ». En français, il a une connotation très négative.

gourmette Mango

Négliger les extensions locales

Vous utilisez très certainement le maillage interne et externe sur votre blog et/ou votre site web. Et vous avez raison, car il s’agit d’une méthode puissante pour booster votre référencement naturel.

Et pour continuer à aller dans ce sens, vous devrez proposer à votre prospect cible (ainsi qu’aux moteurs de recherches) des liens vers des contenus adaptés à sa langue et à sa culture.

Si votre site fait référence à un article de loi française, que vous dirigez votre visiteur vers une administration ou si culturellement, le contenu n’est pas adapté à votre audience, vous perdrez non seulement votre visiteur, mais cela pourrait avoir un impact important sur votre référencement naturel.

En adaptant vos contenus cibles, vous créez un cercle vertueux tant pour l’expérience utilisateur que pour votre SEO.

Le site multilingue est un véritable atout dans le cadre d’une stratégie de commerce à l’international.

Et en respectant les bonnes pratiques en matière de traduction et de référencement local, vous réussirez à répondre, non seulement, aux exigences des moteurs de recherches, mais aussi à celle de vos consommateurs cibles.